Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 décembre 2011

Durocasserie 2011 : les résultats

Hasard ou coïncidence ? La Durocasserie 2011 consacre l’altercation entre Jean-Pierre Gaboriau et Gérard Hamel au sujet de l’intercommunalité au moment même où la communauté des villages du drouais se rallie à l’agglomération drouaise.

Il y a quelques mois, Gaboriau et Hamel avaient échangé quelques politesses par presse interposée, le maire de Châteauneuf-en-Thymerais accusant son homologue de Dreux de détourner les communes adhérentes à sa communauté vers celle du drouais.

La même querelle avait déjà opposé Michel Lethuillier à Gérard Hamel – tous deux récompensés à cette occasion par la Durocasserie 2008. Le maire de Chérisy avait refusé d’adhérer à la Communauté d’agglomération du drouais, provoquant au passage l’ire du Député-Maire de Dreux. Mais les enjeux de l’intercommunalité ont bouleversé les rapports de force entre les deux compères. Il y  a quelques jours, Michel Lethuillier, président des villages du drouais, a en effet signé auprès du Préfet le rattachement de sa communauté de communes à l’agglo drouaise.

Cette stratégie n’est pas sans soulever une question élémentaire. On sait Gérard Hamel hésitant sur son avenir à la mairie de Dreux et l’hypothèse de son renoncement à de quoi aiguiser l’appétit des prétendants à son siège de président de l’agglo. Respectueux de la réforme de l’intercommunalité, Michel Lethuillier fait prévaloir  l’intérêt général en se raccrochant à la locomotive drouaise. Mais cette intention peut également masquer d’autres ambitions.

Mais revenons à nos chers lauréats qui par leurs saillies ont porté haut l’esprit de clocher. Félicitations à Jean-Pierre et surtout Gérard qui apparaît pour la deuxième fois au palmarès de la Durocasserie.

Les résultats :

 Durocasserie 2011.JPG

Chronologie des lauréats

2007 : La permanence de l'UMP, rue des embûches

2008 : Les relations tumultueuses entre Gérard Hamel et Michel Lethuillier

2009 : La Rosière de Madame Husson 

2010 : Pierre-Frédéric Billet et sa Marianne de plomb

17 mars 2008

Champagne et cacahuètes

A peine élu, vous pensez bien que Gégé et ses ouailles ont fait péter les bouteilles et la sono à la permanence de la place Métézeau. Je n'y étais pas - pas convié et bien trop affairé à regarder les Experts - mais en passant ce soir devant le local, je me suis imaginé leur bamboche, à partir de quelques preuves:

1958958756.JPG
1880109368.JPG

21h30. Après un discours convenu de remerciements, Gégé Ier et sa cour se rendent à la permanence de "Tous fiers d'être drouais". Sur place, ils sont accueillis sous un tonnerre d'applaudissements par les fidèles bénévoles qui ont dressé les buffets et tendu les calicots à la gloire du souverain. Les premiers bouchons sautent dans un barnum de conversations, sonneries de téléphone, gloussements stridents et rires grassouillets. Jacques Lemare, tout auréolé de sa courte victoire aux cantonales, débarque à son tour, mais sans provoquer la moindre effervescence. Gégé, plein de bonhommie, lui offre une coupe, trinque avec Tayeb Touazi à la défaite de Michel Lethuillier. Le sound system crache "I will survive", l'hymne des vainqueurs. Josette Philippe mime à la perfection la chorégraphie de YMCA. Dans la frénésie de la soirée, Pascal Rossion, alliant le geste à la parole pour expliquer la technique du petit pont à Stéphane Le Barbey, se prend les pieds dans le tapis et renverse le bol de pistaches que lui tendait Catherine Rault.

Depuis, les affiches du candidat Hamel ont été retirées. Les sièges et les tables, rangées. Par contre, le ménage n'a pas été fait et on a oublié de passer l'aspirateur. Ca fait désordre tout de même.