Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 janvier 2009

Durocasserie 2008 : les résultats

Ils étaient cinq à prétendre au prix d'excellence. Vous avez été une nette majorité à désigner les règlements de compte entre Gérard Hamel et Michel Lethuillier "Durocasserie" de l'année. C'est mérité bien qu'assez prévisble. J'aurais personnellement préféré que Ginette Chanal soit épinglée pour ses lumineuses initiatives gastronomiques. Ce n'est que partie remise, 2009 sera - qui sait? - un bon cru pour la bouffonnerie et l'excentricité.

Clochemerle.jpeg

Félicitons quand même les vainqueurs, Gérard et Michel, qui aux dernières nouvelles entretiennent encore admirablement leurs différends.

10 décembre 2008

Durocasserie 2008 (2)

Vous l'attendiez? Voici la liste des nominés pour la "Durocasserie" 2008...

- Hamel - Lethuiller : les frères ennemis

- Le PS drouais patauge dans le yaourt

- Le poulet de Ginette

- Jacques Dautrême, comédien

- La rue du gruyère s'effondre une nouvelle fois

Avant d'ouvrir le concours, je tiens à remercier mon ami Pierlouim qui me laisse gentiment emprunter la terminologie "durocasserie". J'aimerais également rendre hommage à certains fins limiers de la presse locale qui flairent parfois les bons scoops et sans qui certaines de mes notes n'existeraient pas.

Voilà. Vous avez jusqu'au 31 décembre pour voter. Le palmarès sera rendu public quelques jours après.

A vous de jouez.

 

Elisez la durocasserie de l'année 2008 parmi les propositions suivantes :
Hamel - Lethuillier : frères ennemis
Le PS drouais patauge dans le yaourt
Le poulet de Ginette
Jacques Dautrême, comédien
Rue du gruyère



résultats »

 

Règlement

Art.1 : Le vote se déroule du 10 au 31 décembre 2008

Art.2 : Chaque votant ne peut exprimer qu'un seul suffrage

Art.3 : La sélection prend en compte tous les évènements s'étant produits entre le 1er décembre 2007 et le 30 novembre 2008

Art.4 : L'évènement ayant remporté le plus de suffrage à l'issue du concours sera déclaré "Durocasserie de l'année". En cas d'égalité, le prix sera pourfendu et partagé.

Art.5 : "La durocasserie de l'année" est un titre honorifique sans trophée, ni couronne, ni gains pour le vainqueur.

Art.6 : Clochemerle-les-Dreux n'est nullement responsable de la vindicte et de l'opprobre occasionnés pour le vainqueur de la "Durocasserie de l'année".

02 décembre 2008

Durocasserie 2008 (1)

Nov29~01.JPGOui, soyons fous, une bonne fois pour toutes. Prenons une dose de Radjaïdjah pour mieux supporter ces tristes temps. La fin de l'année approche, vidons aussi les caisses, éclusons les fonds de bouteille, épuisons les budgets, raclons les fonds de tiroirs!! Entre nous, c'est le moment de se lâcher un coup.

Vous savez aussi que la saison est aux distinctions, aux honneurs et aux prix d'excellence, aux reconnaissances en tout genre. Ici point de Goncourt, ni de Nobel et encore moins de ballon d'or auquel je préfère le ballon de plomb. Mais, pour les plus fidèles et les plus assidus, je veux parler de l'élection de la durocasserie de l'année qui va consacrer une personnalité ou un évènement de la vie publique drouaise remarqué pour son incongruité, son caractère insolite et original. L'an passé, la palme avait été attribuée à la section drouaise de l'UMP qui avait trouvé spirituel d'installer son QG rue des embûches à l'ancien magasin Porte-Bonheur, talonné de près par la piscine municipale devenue une gigantesque mare aux canards depuis sa fermeture.

Nov29~02.JPG

Je vais prochainement vous mettre à contribution pour désigner le vainqueur de cette édition 2008, mais dans un premier temps je vous demande d'apporter quelques suggestions pour les nominations. J'ai déjà établi une pré-liste et, en compagnie d'un jury d'experts, nous établirons ensuite une sélection pour le vote qui sera mis en ligne à la mi-décembre.

Alors des idées, des suggestions? C'est juste en dessous, sur le lien "commentaire".

09 juillet 2008

Histoire d'eau

zou 044.jpgC'est peut-être la goutte qui va faire déborder le vase. Il apparait en effet que notre eau nous est facturé au prix fort (4,50 euros le m3 alors que la moyenne nationale s'élève à 2,50 le m3). C'est ce que dénonce la section locale du Parti Communiste qui a décidé de lancer une pétition à l'adresse de Gérard Hamel et du directeur de la Lyonnaise des Eaux, notre distributeur, également chargé de l'assainissement. Le PC réclame la résiliation des différents contrats liant les deux parties et la remunicipalisation de la gestion de l'eau.

Hasard ou coincidence, j'ai recu samedi matin un appel d'un enquêteur de TNS-Sofres qui s'enquérait de ma satisfaction sur les services fournis par la Lyonnaise des Eaux. Là, j'ai failli boire la tasse.... Avec son goût de chlore, ses excès de nitrates, même mes plantes supportent mal la flotte de la Lyonnaise. Et je ne parle pas du prix, ni de l'opacité de la facturation. En tout cas, l'initiative des communistes a été suivie d'effet car du côté de l'opérateur on cherche manifestement une parade à la situation drouaise. J'aurais bien aimé signer cette pétition, témoigner mon soutien à nos plombiers de service. Mais remunicipaliser l'eau, est-ce plausible? La ville en a-t-elle les moyens?

Petit rappel. L'externalisation de la distribution d'eau potable date de 1967, à l'époque où la municipalité, qui dégage pourtant un solde positif de l'exploitation de sa régie, n'est plus en mesure de financer les travaux de renouvellements des anciennes installations. Depuis quelques années, le prix de l'eau a considérablement augmenté et la Commission des finances, présidée par Jean Hieaux, entreprend de céder l'affermage du service à Lyonnaise des Eaux, moyennant une indemnité d'un million de francs. Avec la garantie, entre autres avantages, de fournir gratuitement 10m3 par habitant et d'accorder quelques gestes commerciaux aux services publics.

En 1978,  la majorité politique a changé de bord et Françoise Gaspard dépose un recours devant le Tribunal Administratif d'Orléans pour annuler le contrat liant la ville à la Lyonnaise des eaux. Il est prévu de rétablir une régie municipale pour contrecarrer une augmentation vertigineuse du prix et réagir face au manque de transparence de l'opérateur, notamment à propos de certaines clauses contractuelles. Recours sans suite. Un nouveau contrat pour la distribution sera signé en 1993, sans mise en concurrence. Contrat toujours effectif et qui court jusqu'en 2023.

La proposition du PC mérite donc qu'on s'y attarde; l'eau va devenir un enjeu majeur au cours des années à venir, il est donc temps de prendre le dossier  en amont, trois ans avant la renégociation du contrat pour la station d'épuration. Ailleurs,  le débat est dans les tuyaux depuis quelques temps. Paris vient d'annoncer la remunicipalisation totale de son précieux liquide, emboitant ainsi le pas à d'autres villes confrontées à des tarifs onéreux et un entretien des canalisations souvent aléatoire. La notion de service semble s'être évaporée en route, celle que Jean Cauchon, maire de Dreux de 1965 à 1977, définissait au moment de l'affermage de la régie des eaux :

"Une régie municipale doit offrir aux usagers un service ausi bon, sinon meilleur, que celui qu'ils trouveraient dans une autre formule. Il est souhaitable aussi que ce service soit facturé meilleur marché et si cette dernière condition n'est pas réalisable, il doit y avoir compensation dans le budget de la ville recevant de cette régie un solde non négligeable. Ainsi une régie doit-elle, dans une certaine mesure, contribuer à l'amélioration des conditions de vie de nos concitoyens qui sont en même temps des contribuables". 

 

16 janvier 2008

And ze winner is...

"Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, le moment tant attendu est enfin arrivé. Le comité des fêtes de Clochemerle-les-Dreux est heureux de décerner le prix récompensant l'évènement le plus burlesque, le plus insolite, le plus... "clochemerlesque" - me signale-t-on en coulisse - j'ai nommé la durocasserie de l'année.

Ils étaient 8 nominés, soumis au vote des lecteurs de ce blog. La lutte fut farouche, épique et colégramme. L'urne a délivré son verdict et nous allons savoir qui sera officiellement désigné durocasserie 2007.

Maintenant, je demande à Marcel Taupin de bien vouloir décacheter l'enveloppe contenant le nom du vainqueur...


podcast

La permanence de l'UMP, au Porte Bonheur, rue des embûches


La réaction du vainqueur, la permanence de l'UMP, au Porte bonheur, rue des embûches :

"On a voulu marquer les esprits en trouvant une enseigne au nom accrocheur. Le Porte bonheur, c'est un signe très fort, surtout pour une équipe aussi superstitieuse que la notre. Gégé, ne sort jamais sans son fer à cheval, Jaco met toujours un trèfle à quatre feuille dans sa chaussure droite et moi, je porte le même slip jaune à chaque grande occasion.  Cette reconnaissance marque le début d'une aventure commune qui appelle d'autres succès. On va fêter ce prix avec tous les militants autour d'une bonne bouteille de Clairette et saluer tous ceux qui savent reconnaître notre finesse d'esprit. Ce soir je pense aussi à Jeannot qui nous talonne avec sa piscine reconvertie en mare à canards et qui va quitter la scène politique locale par l'issue de secours. Je ne dis pas chapeau, mais sombrero ".

 

La réaction du Dauphin, la piscine devenue mare à canards

"On échoue de très peu, c'est rageant. En début d'année, on a hésité à vidanger le bassin et puis on s'est ravisé parce qu'un couple de cygnes a fait un petit. Avec le printemps, vous savez ce que c'est, la saison des amours : on avait des des canards, des libellules, quelques beaux ragondins aussi. Vous pensez bien qu'on allait pas les déloger comme ça, on tient tout de même à préserver l'écosystème environnant. Les algues et le limon sont apparus aux premières chaleurs, ça commençait à bien refouler, on était de plus en plus proche de la configuration d'un étang quand les riverains ont commencé à se plaindre. Là j'avoue, ça m'en a mis un coup, je me suis pris le bec avec certains d'entre eux. Et puis j'ai jeté l'éponge, rendu mon tablier, je me suis senti d'un seul coup inutile. Après tout, les drouais n'ont qu'à creuser une piscine dans leur jardin s'ils veulent se baigner".

Les résultats (sur 30 suffrages exprimés):

1. La permanence de l'UMP, au Porte-bonheur, rue des embûches : 26,67%

2. La piscine municipale devenue mare à canards: 23,33%

3. Les règlements de compte entre Gérard Hamel et Jean-Pierre Gaboriau : 20,69%

4. Le parking à vélos, sans vélos : 13,79%

5. Les toilettes du parking de la place Métezeau : 10,34%

6. exaequo : La polémique sur la couleur des volets d'une maison rue Parisis et les malheurs du beffroi : 3,45 %

8. Les camions bloqués au Gué aux ânes : 0%