Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 octobre 2006

Place de la discorde (II)

L'idée de Gérard Hamel de transformer la place du musée en centre commercial avait soulevé une brise de contestation (voir post du 19/10/2006) même si, pour le moment, il n'est question que d'étude de faisabilité.  Pas de tempête donc mais le vent gronde. L'annonce du projet a fait réagir l'opposition municipale qui en profite pour sortir la boîte à gifles et donner sa vision de l'urbanisme et du commerce local. Morceaux choisis parus dans l'Echo républicain du 24 octobre.

Valentino Gambuto (PS) : " On a laissé le centre ville à l'abandon depuis 20 ans, depuis que Jacques Lemare a rasé le lycée Violette. On aurait dû profiter de l'ancien site TRT pour mettre des commerces aux rez-de-chaussée avec des logements aux étages. ce serait dommage de supprimer la place du musée. Il faut la retravailler avec des arbres et des bancs avec quelques places de parking au lieu de mettre un cube en béton à cet endroit là."

Gisèle Quérité (PC) :" C'est une très belle place qu'il faut conserver. L'idée d'un centre commercial coeur de ville à cet endroit est une grave erreur [...] Il faut d'abord penser penser à l'emploi et faire que les gens vivent à Dreux décemment. Ensuite on pourra penser à un centre commercial en entre-ville. Par ailleur, il y a certains commerces, comme les vendeurs de chaussures qui sont en voie de disparition. On ne fait rien pour attirer les clients en centre-ville. les drouais manquent de pouvoir d'achat [...] De plus de concertation avec les habitants est flagrant dans ce dossier très important pour l'urbanisme de la ville."

Laurent Leclercq (identité Française) : "Le projet paraît surréaliste! La place du musée est un lieu calme et historique [...]  La ville a perdu une cinquantaine de commerces depuis une dizaine d'années [...] C'est une idée du Maire pour, soi-disant, attirer les gens qui sont censés venir de la région parisienne".

A suivre donc ... 

19 octobre 2006

Place de la discorde

Eric Allouche est un brave garçon, soucieux du bien-être de sa mère et du patrimoine local. Aussi quand il apprend qu'un hypothétique projet d'implanter un centre commercial sur la place du musée circule dans les tuyaux de la mairie, son sang ne fait qu'un tour. Il actionne les premiers leviers de pression en constituant une association de défense des riverains, ouvre son blog (http://placedumusee.blog4ever.com), contacte la presse et s'interroge auprès du président de l'UCAD (Union des commerçants et artisans de Dreux). Diable, voilà un homme d'action.

Le maire calme le jeu en fixant une échéance lointaine si (et seulement si) le projet est retenu. Un observateur de la vie locale voit dans ces spéculations un geste politique de la part de Gérard Hamel à l'adresse de Nicolas Pilleux, président de l'UCAD, et au détriment de Jacques Lemare, adjoint municipal dont l'agence immobilière a pignon sur ladite place. Ca suinte l'embrouillamini. Quelqu'un chercherait-il à déstabiliser l'équilibre entre les décideurs locaux et faire apparaître quelques rivalités intestines? Eric Allouche lui est déjà monté au créneau, a bandé son arc, paré à livrer bataille. Même si pour le moment on est plus près d'une tempête dans un verre d'eau que de fort Alamo.