Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 novembre 2007

La piscine aux canards

9cdb78bf5bc2a7aee850e3224f5d7569.jpgDreux a toujours peiné à se mettre dans le bain. Ce n'est pas un parti pris, juste un constat basé sur des vérités historiques. Pendant des années, les drouais, condamnés aux atermoiements d'une municipalité hésitante à construire un bassin de natation, ont dû barboter joyeusement sur le plan d'eau de Becheret, à St Gemme-Moronval. C'était le bon temps pour certains mais il aura fallu attendre quelques décennies pour qu'une piscine sorte enfin de terre. Elle apparaît au cours des années 60, ouverte au plein air, surplombant le vieux pré. Une réussite populaire. Mais à la fin des années 90, confrontée à des problèmes de mises aux normes dispendieuses, elle doit fermer ses portes. Les nageurs sont alors invité à brasser chez leurs voisins vernolitains.

Seulement personne n'a songé à vidanger la cuve avant de partir. Et depuis, la piscine, laissée en déshérence, offre un spectacle des plus rustiques du centre ville. Aux premières loges, les habitants de l'immeuble voisin, le Panoramic, voient s'ébrouer les canards dans un bassin marécageux, rempli de limon et d'excréments. Une véritable mouise. Il y a dans cette histoire quelques responsables municipaux qui nagent en eaux troubles et d'autres qui n'ont pas voulu se mouiller. J'en connais même qui vont boire la tasse. Gloup. 

01 avril 2007

La nouvelle piscine sort de l'eau

medium_01.jpgD'ici quelques semaines, les drouais vont retrouver les joies de la baignade en plein air grâce à l'ouverture d'un tout nouveau centre nautique. A l'origine du projet, un bienfaiteur sentimental a légué une partie de sa colossale fortune pour la réhabilitation de la piscine municipale laissée en déshérence depuis quelques saisons et dans laquelle, stipule le contrat d'aménagement, il "eut ses premiers émois amoureux". Amis kékés, bombez le torse, les naïades sont de retours.

Une équipe d'architectes et d'entrepreneurs oeuvre déjà dans la plus grande discrétion pour la réalisation cet espace dédié aux "Jeux et Plaisirs aquatiques", fruit d'une conception évoquant le commandant Cousteau et Ibiza. Une fois matérialisé, l'ensemble prendra une physionomie globale avant-gardiste : des arcs de cercle fluorescents borderont les extrémités du nouveau bassin dans sa largeur; Un geyser d'eau culminera à plus de cinq mètres ; Une réplique des fonds de l'océan indien sera reconstituée avec faune et  flore d'origine ; Des enceintes acoustiques sous marines diffuseront un mélange de house sub-sonique ; Des sirènes-hôtesses vous serviront cocktails (sans alcools) et friandises.

Les instigateurs du tout nouveau complexe ont déjà concocté une inauguration à la mesure de l'évènement. Si pendant un temps Pamela Anderson était pressentie pour couler la première brasse, il se préciserait que Laure Manaudou viennent en personne papillonner dans le grand bain.  Mais bon, pas de vagues, l'info doit être tenue secrète pour ne pas noyer le poisson dans l'eau.