Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 décembre 2008

Durocasserie 2008 (2)

Vous l'attendiez? Voici la liste des nominés pour la "Durocasserie" 2008...

- Hamel - Lethuiller : les frères ennemis

- Le PS drouais patauge dans le yaourt

- Le poulet de Ginette

- Jacques Dautrême, comédien

- La rue du gruyère s'effondre une nouvelle fois

Avant d'ouvrir le concours, je tiens à remercier mon ami Pierlouim qui me laisse gentiment emprunter la terminologie "durocasserie". J'aimerais également rendre hommage à certains fins limiers de la presse locale qui flairent parfois les bons scoops et sans qui certaines de mes notes n'existeraient pas.

Voilà. Vous avez jusqu'au 31 décembre pour voter. Le palmarès sera rendu public quelques jours après.

A vous de jouez.

 

Elisez la durocasserie de l'année 2008 parmi les propositions suivantes :
Hamel - Lethuillier : frères ennemis
Le PS drouais patauge dans le yaourt
Le poulet de Ginette
Jacques Dautrême, comédien
Rue du gruyère



résultats »

 

Règlement

Art.1 : Le vote se déroule du 10 au 31 décembre 2008

Art.2 : Chaque votant ne peut exprimer qu'un seul suffrage

Art.3 : La sélection prend en compte tous les évènements s'étant produits entre le 1er décembre 2007 et le 30 novembre 2008

Art.4 : L'évènement ayant remporté le plus de suffrage à l'issue du concours sera déclaré "Durocasserie de l'année". En cas d'égalité, le prix sera pourfendu et partagé.

Art.5 : "La durocasserie de l'année" est un titre honorifique sans trophée, ni couronne, ni gains pour le vainqueur.

Art.6 : Clochemerle-les-Dreux n'est nullement responsable de la vindicte et de l'opprobre occasionnés pour le vainqueur de la "Durocasserie de l'année".

02 décembre 2008

Durocasserie 2008 (1)

Nov29~01.JPGOui, soyons fous, une bonne fois pour toutes. Prenons une dose de Radjaïdjah pour mieux supporter ces tristes temps. La fin de l'année approche, vidons aussi les caisses, éclusons les fonds de bouteille, épuisons les budgets, raclons les fonds de tiroirs!! Entre nous, c'est le moment de se lâcher un coup.

Vous savez aussi que la saison est aux distinctions, aux honneurs et aux prix d'excellence, aux reconnaissances en tout genre. Ici point de Goncourt, ni de Nobel et encore moins de ballon d'or auquel je préfère le ballon de plomb. Mais, pour les plus fidèles et les plus assidus, je veux parler de l'élection de la durocasserie de l'année qui va consacrer une personnalité ou un évènement de la vie publique drouaise remarqué pour son incongruité, son caractère insolite et original. L'an passé, la palme avait été attribuée à la section drouaise de l'UMP qui avait trouvé spirituel d'installer son QG rue des embûches à l'ancien magasin Porte-Bonheur, talonné de près par la piscine municipale devenue une gigantesque mare aux canards depuis sa fermeture.

Nov29~02.JPG

Je vais prochainement vous mettre à contribution pour désigner le vainqueur de cette édition 2008, mais dans un premier temps je vous demande d'apporter quelques suggestions pour les nominations. J'ai déjà établi une pré-liste et, en compagnie d'un jury d'experts, nous établirons ensuite une sélection pour le vote qui sera mis en ligne à la mi-décembre.

Alors des idées, des suggestions? C'est juste en dessous, sur le lien "commentaire".

29 octobre 2008

Arrêt brutal

La rue parisis, cet interminable goulot aussi étroit à traverser pour les piétons que pour les automobilistes, abrite un drôle de mélange des genres avec ses façades vétustes, ses hôtels particuliers rénovés, ses boutiques de charmes et ses fast-foods douteux. Et puis, le choc, sur une porte cochère prise pour support de signalisation routière. A moins qu'il ne s'agisse d'une oeuvre d'art figuratif à grande échelle.

2008_1025Crenier0005.JPG

Plus visible, je ne crois pas avoir vu. Est-ce pour autant efficace? Là, j'aurais tendance à douter du civisme de certains automobilistes. Mais j'avoue que devant une telle curiosité, on a qu'une envie : s'arrêter.

 

 

21 août 2008

Les insolites du passé (6/6)

Parlons un peu sport en cette période Olympique.

Il y a quelques décennies, au début des années 50, l'Espérance-Cheminots recrutait par le plus grand des hasards un « international hongrois ». Il faut resituer le phénomène dans le contexte footballistique de l'époque. La Hongrie est alors la nation invincible qui révolutionne les codes tactiques et stratégiques du ballon rond. Elle inflige des corrections aux équipes dominantes que sont l'Allemagne et l'Angleterre. Alors imaginez l'aubaine pour le club drouais d'enroller un joueur de la trempe d'un Puskas.

Malheureusement après quelques jours de performances sportives, la police débarque et arrête l'attraction locale. L'international hongrois était en fait un escroc recherché par toute les polices de France et de navarre.

Autre affaire de duperie chez les footeux, plus contemporaine. Yamani Ouasti, annoncé comme un jeune prodige de 17 ans, débarque au Dreux FC en 1989. Sur le papier, son parcours chez les jeunes est une référence : c'est un espoir du football français, passé par les plus garnds centres de formation qui curieusement vient s'échouer en terrain drouais. « Je viens à Dreux car j''ai envie de m'éclater », déclare-t-il. Bon, soit, mais sur le terrain le rendement de la future star est loin de satisfaire les ambitions du club. Et dès la saison suivante, Ouasti disparaît des tablettes. On retrouvera sa trace trois ans plus tard, à la rubrique "faits divers" pour usage de faux après s'être fait passer pour Dominique Rocheteau auprès des recruteurs.

05 août 2008

Les insolites du passé (4/6)

Les faits divers font toujours recette. A Dreux peut-être plus qu'ailleurs. Nous avons tous en commun cette curiosité un peu perverse de nous gausser des malheurs des autres en y ajoutant notre petit commentaire sardonique. Que voulez-vous, on ne se refait pas! Aussi, si la majorité de ces faits divers ont une conotation dramatique, certains prêtent malgré tout à sourire. Parmi les manchettes les plus insolites...

« Sa femme ne supportait pas le pastis, il lui tire dans les jambes »

« Il s'explique avec l'amant de sa femme, une pioche à la main »

« Le pillard des cimetières de la région drouaise construisait sa maison avec des pierres tombales »

« Une 403 percute le Beffroi »

Mars 1964 10045.JPG

 « Une famille bloquée six heures dans un ascenseur aux Chamards »

« Un jeune homme est sauvagement battu : il avait les cheveux trop longs »

« le voleur de faisans rosse le garde qui venait de le surprendre »....