Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18 septembre 2008

Un bouquet pour Viollette

L'hommage aurait pu passer pour un paisible rassemblement entre copains-pêcheurs, comme au temps jadis où les amateurs de gaules se réunissaient pour l'empoissonnement des étangs. En y regardant de plus près, on reconnaissait pourtant quelques huiles locales ancrées à gauche. Mohamed Bougafer, Birgitta Hessel, Christian Mager-Maury, Maurice Legendre, Eric Duquesnoy... Bref, l'assemblée n'avait rien d'une brochette de barbeaux. Plutôt de fidèles pélerins venus rendre hommage (à leur mentor? Leur guide spirirtuel?) à Maurice Viollette, dont la disparation un 9 septembre 1960 est sujette à une petite cérémonie entre camarades socialistes et tenants d'un certaine vision de la laïcité.

Septembre 1960 137.jpg

Of course, le parterre de sympathisants et autres amis reconnaissants s'est dégarni au fil du temps. Pourtant, au lendemain du décès de l'ancien ministre d'Etat du front populaire, une foule considérable se massa autour du Beffroi, devenu chapelle ardente pour la circonstance. Chaque année ce fut à la même date, un cortège d'hommes et de femmes politiques, parfois de simples citoyens drouais reconnaissants qui vinrent se recueillir sur le monument commémoratif posté juste en face de la sous-préfecture. Françoise Gaspard, qui écrivit d'ailleurs un ouvrage à son sujet, fut l'une des plus assidue. François Mitterrand, alors secrétaire général du PS, vint également y déposer une gerbe de fleurs.

Mais bon avec le temps va, tout s'en va... l'affluence des premières années s'est réduite en un petit attroupement qui tient difficilement sur les deux colonnes d'un tabloïd. Heureusement il reste encore quelques disciples qui veillent précieusement sur l'héritage et la mémoire de la personnalité drouaise la plus marquante du XXème siècle.

11 septembre 2007

Taillés dans le marbre

Avis à la population drouaise...

Trois individus sont activement recherchés pour identification. Nous appelons la communauté de la cité à fournir tout type de renseignements pouvant conduire à résoudre le mystère de la face burinée...

 

04422b0f885eed4f066edd5bbab7421c.jpg

0276a07cf3afdab1a5942a571da2d311.jpg
8e34a697cdac4ad1aa3c2dd211d7227f.jpg

22 août 2007

Sur le pavé, l'hommage

A moins d'habiter dans la rue éponyme ou d'être un historien local chevronné, il y a peu de chances que vous connaissiez Sam Isaacs. 472d481da2a646582a683c99e7cac456.jpgOu alors, je sous-estime votre culture générale. Sam Isaacs donc, est un héro. Chaque année, le 16 août, la municipalité lui rend hommage en déposant au pied de sa plaque commémorative - c'est à dire sur la chaussée - les égards qui lui sont dus. Un geste qui semble quelque peu négligé au regard de ce que fut l'homme, jeune lieutenant dirigeant hardiment sa division de blindés, boutant l'occupant allemand hors des terres drouaises, un beau jour d'été 1944. On regrette aujourd'hui la désuétude de la scène, confinée à l'anonymat et éclaboussée par des automobilistes malveillants.

Heureusement, nous apprenons grâce à une page dédiée à sa mémoire, que notre libérateur américain a accompli plusieurs actes de bravoure et qu'il fut également blessé à la fin de la seconde guerre mondiale. Tâchons maintenant de trouver un petit autel pour installer ce bouquet de fleur bien mal assis à même le bitume.