Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24 janvier 2010

Le nez dans la poudreuse

La scène était féerique au petit matin du 7 janvier dernier. Eclairé par un fringant soleil, le blanc manteau avait recouvert la ville l’espace de quelques heures avant le passage des premières automobiles et des badauds. Les cantonniers, mal équipés face à ce type d’intempéries, intervenaient pour saler la voierie mais laissaient la bonne volonté individuelle déneiger une partie des allées et trottoirs.

Autour de la grande rue, quelques commerçants avaient bravé le froid et les difficultés de circulation pour venir ouvrir leur échoppe. Sur place, chacun rivalisait d’ingéniosité pour faciliter l’accès à son pas de porte.

2010_0110Neige20100049.JPG

Ce coiffeur de la rue Porte-Chartraine aura assurément trouvé la bonne formule pour replier le tapis blanc.