Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26 mars 2012

Miss en pli

« Les belles filles drouaises existent : dommage qu’elle ne sortent jamais ! » Marcel Taupin se lamentait ainsi de l’absence de visibilité des plus jolies plastiques de la ville. Lui qui avait goûté aux plus prestigieux concours de beauté – de miss Lentilles du Berry en passant par la Déesse du chalumeau de Louhans – se désespérait de ne plus croiser une quelconque manifestation de grâce et d’élégance à Dreux.

L’approche du concours de Miss Durocasse – ex Miss Agglo – n’engageait guère plus son enthousiasme. Après avoir assisté aux éditions précédentes, et tout de même déboursé 8 euros pour voir de loin un mini défilé de cinq concurrentes, Marcel avait trouvé l’addition un peu salée pour un résultat aussi maigre. Même s’il reconnaissait volontiers les avantages physiques des candidates.

Surtout, il ne comprenait pas la vocation de cette Miss, fantasme éphémère d’un soir, qui une fois élue, disparaissait des animations locales.

Mauvais coup commercial, la Miss ? Comme le répétait souvent un ami pêcheur, « Une fois ferré, le poisson ne doit plus filer ». Cet évènement sans suite agitait juste temporairement le Landerneau. Et chacun reprenait ensuite le cours monotone de ses affaires.

Marcel Taupin, qui appréciait beaucoup les réseaux sociaux, s'était tout de même rendu sur la page de son amie Camille, pour voir le déroulé de la soirée. La gagnante, Jessica Bertholle lui plut tout de suite. Il se risqua même à lui céder un "j'aime", preuve que sous ses airs de vieux ronchon passéiste, il encourageait les bonnes actions locales.

 

17 avril 2010

Faites vos jeux

On oublie trop souvent que Dreux a produit quelques uns des esprits les plus brillants du canton des trois vallées. Bon, ils ne sont pas tous très connus du grand public mais peu importe la gloriole pourvu qu'on ait le talent! D'ailleurs, vous avez peut-être sans le savoir un génie des lettres ou un kamikaze de l'algèbre pour voisin. Autant de valeur cachée qu'il faut savoir exhumer de temps à autre. Alors le comité des fêtes organise ce week-end le XIVème festival des jeux de l'esprit. Vous y trouverez toutes sortes de compétitions mentales à fort potentiel intellectuel.

Pour vous mettre l'eau à la bouche, voici un petit exercice de niveau 1 - c'est à dire réservé aux mous du bulbe rachidien. Je me suis laissé aller au jeu en publiant ma composition plus bas, en zone "commentaires". Voilà un nuage de tags. A vous d'écrire une histoire en employant chacun de ces mots.

jeux esprit.jpg

29 avril 2008

Nourris au grain

454624541.jpgComment naissent les idées de génie? Souvent au bout d'intenses réflexions, comme Einstein griffonnant des lignes lignes de calculs pour parvenir à la théorie de la relativité, ou bien parfois de manière inopinée, un peu comme Newton définissant la gravitation après avoir reçu une pomme sur la cafetière. Pour Ginette Chanal, inutile de cogiter trop longtemps, la vérité est au fond la marmite. Et puis c'est dans les vieux pots qu'ont fait les meilleures soupes.

La directrice de l'office du tourisme, encore toute auréolée du succès des 12e jeux de l'esprit, est récement montée au créneau pour la promotion de Dreux. Son nouveau dada : singulariser la ville au travers d'un particularisme gastronomique. Un peu comme Cambrai avec ses bêtises ou Toulouse avec ses saucisses. Ginette, qui aime les défis, fait donc appel à la créativité des drouais pour donner un peu de relief alimentaire à notre bonne vieille cité. Au menu, du poulet et de l'estragon.  A vous de trouver, à partir de ces ingrédients, une recette qui éclipsera Henri IV et sa poule au pot des manuels d'histoire. Pourquoi le poulet? Pourquoi l'estragon? Mystère et boules d'opium. J'avais de bonnes références pour le museau de porc à la vinaigrette mais sur le poulet, je sèche un peu. Si en revanche l'idée vous inspire, laissez votre recette en commentaire.

18 avril 2008

Esprit, es-tu là?

1048425540.JPGDrouaises, drouais, l'heure est venue de vous secouer les méninges. Finie la douce paresse intellectuelle, place à l'ébullition cérébrale. L'office du tourisme stimule ce week-end votre matière grise en organisant les 12e Jeux de l'esprit. Pas de défilé de flamme au programme mais des tournois de belote, de dominos, des matches d'improvisation (sortes de joutes verbales), de bridge, d'échecs, un concours de poésie, de pyramide, une dictée...

Pour être dans le ton et en guise d'échauffement, je vous propose d'écrire un commentaire imposé où doivent figurer tout (ou une partie de) ces mots :

Bermuda / Marcel Taupin / Sex toy / Brushing / Mauvaise haleine / Introduire / Durillon / Cornichon / Cornemuse / Gérard Hamel / Mobylette / Paris Hilton / Canisite / Coralines / OGM / Fer à repasser.

Bonne chance à tous. 

12 février 2007

Au printemps, les maisons content fleurettes

medium_Div_007.2.jpgInitiative bucolique de la municipalité, le concours des maisons fleuries reprend du service. Vous rêvez de décrocher le 1er prix, souvent synonyme de gloire éphémère mais de reconnaissance locale? Alors il est grand temps de retirer votre dossier d'inscription auprès de la Mairie - secrétariat du service espaces verts, 2 Bd Dubois.  Rassurez-vous, si vous êtes actuellement empêché, la ville a fixé la clôture des candidatures au 31 mai. D'ici là vous pourrez recomposer votre jardin, fleurir votre balcon, aménager vos devants de fenêtres, tailler, planter, biner, élaguer... Quoi d'autres?... Donner un style et pourquoi un concept à vos décorations florales. Mais un petit conseil, ne soyez pas trop avant-gardiste et veillez surtout à remettre en état votre habitation. Les membres du jury restent relativement conformistes et tiennent compte notamment, "lorsqu'il s'agit de maisons individuelles, de tout ce qui peut offenser le regard, notamment façades délabrées ou sales, toits en tôle ondulée, portes, fenêtres et clôtures revêtues de couleurs violentes (sic), panneaux publicitaires".

Les fleurs n'ont même plus le droit de cacher la misère...