Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 octobre 2007

Des crosses pour un rallye

Je le dis comme je le pense, les courses automobiles me gonflent. Entendre pétarader des moteurs, crisser des pneus, respirer du concentré de gaz carbonique, très peu pour moi. Et quand en plus, certains énergumènes prennent un malin plaisir à faire vrombir leur caisse et prolonger leur virilité à grands coups d'accélérateur et de dérapages contrôlés, je dis stop. Nous vivons dans un autre monde. Alors vous pensez bien que le w/e prochain, je serai très loin du circuit du Bois-Guyon, où se déroulera une compétition d'élite de rallycross.

ae1024120ea6a1e76693a027fd2bc0e9.jpgL'intérêt de ce rendez-vous se situe hors-piste, là où les crasses font leur lit. Il y a quelques semaines, quelques saillies verbales ont résonné dans le landerneau drouais. Gérard Hamel, notre distingué maire, faisait valoir son autorité politique et publique pour écarter celui qui a osé le critiquer durant la dernière campagne des législatives. En première ligne du crime de lèse-majesté, Jean-Pierre Gaboriau, premier magistrat de Châteauneuf en Thymerais et candidat du Modem lors du dernier scrutin local. Cet accorte médecin, passionné de sports mécaniques et co-fondateur de l'écurie organisatrice de l'épreuve, officie plus de 20 ans au PC médical des différentes courses qui se tiennent dans la région. Que s'est-il dit précisément? Quels mots blessants ont été employés? Seuls les intéressés et quelques fins observateurs de la vie politique drouaise le savent. La sanction, elle, est bien reçue. Purgatoire pour le félon du centre qui sera éloigné de ses activités au rallycross. Histoire de goûter l'huile avec laquelle notre Gégé se chauffe.

Mais voilà, pour que l'épreuve se déroule dans les règles édictées par la Fédération Française de Sports Automobiles (FFSA), deux médecins et un réanimateur doivent être obligatoirement présents sur le circuit. Avec l'éviction du Docteur Gaboriau, les comptes ne sont plus bons et la survie du rendez-vous automobile devient précaire. Enfin un bon toubib, disponible sur deux jours, ça doit bien se trouver dans la région, non?

Je ne connais pas le fin mot de l'histoire mais la course aura lieu. Hé oui, beaucoup de bruit pour rien. Et puis, sinon, pour ce week-end, préférez la cueillette des champignons ou le gigot d'agneau familial.