Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 juin 2012

Vers un second tour serré

Difficile de dire qui de Gisèle Boullais (PS) ou d'Olivier Marleix (UMP) sera notre prochain député. Le duel qui se dessine laisse planer un suspens relatif dont l'issue devrait dépendre de l'attitude des électeurs du FN et du taux de participation lors du second tour.

Le nombre élévé de candidature (au total 15) a eu un impact résiduel sur la dissémination des suffrages. Hormis les trois arrivés en tête, les douze autres candidats se partagent les miettes (13,8%). Le second tour reste donc très ouvert, les reports de voix effectifs - hors Front National - mettant quasiment sur un pied d'égalité Gisèle Boullais et Olivier Marleix .

Sur Dreux, Gisèle Boullais confirme avec 40,82% le retour amorcé du PS depuis les présidentielles. L'UMP en revanche est en chute libre comme l'attestent les 30,69% obtenus par Olivier Marleix.

Les résultats :

Olivier MARLEIX (UMP) 36,76%   
Gisèle BOULLAIS (SOC) 32,68%
Jérôme VAN DE PUTTE (FN) 16,73%   
Gisèle QUERITÉ (FG) 4,11%     
Jacques DAUTRÊME (EXD) 2,09%
Rondro TSIZAZA (CEN) 1,25%   
Dieudonné MBALA MBALA (AUT) 1,14%     
Christine CHASSAING (ECO) 1,09%
Fatima MENTION-KARBOUBI (PRV) 0,81%
Dominique MAILLOT (EXG)    0,78%     
Mourad SOUNI (AUT) 0,75%
Mireille DAMBRUN (DVD) 0,54%
Luc VIRY (EXG) 0,43%
Typhaine RAHAULT (EXG) 0,41%
Alain ARIPA (DVD) 0,41%    

Abstention : 45,83%

Les réactions : « Je suis heureux que les électeurs m’aient placé en tête de ce premier tour des élections alors que je suis nouveau sur la circonscription drouaise. Ils ont voulu rester fidèle au travail fait par Gérard Hamel (Ndlr : député UMP sortant). Ce soir, la gauche n’est pas majoritaire dans le pays. Maintenant, rien n’est encore gagné et nous devons reprendre la campagne pour mobiliser le maximum d’électeurs pour le second tour. » Olivier Marleix.

« Je suis un peu désolée par le taux de participation qui est très faible. On perd même de la participation par rapport à 2007. Par contre, c’est satisfaisant de voir que le Front national fait un score plus faible qu’à la présidentielle. Sur la ville de Dreux, il ne fait que 10%. La différence de voix avec le candidat de l’UMP n’est pas énorme. Il faut, par contre, qu’on arrive à mobiliser l’électorat des quartiers populaires. » Gisèle Boullais.