Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25 décembre 2008

Voeux pieux

Caramba! Encore raté! J'ai loupé la messe de minuit. Faut dire aussi qu'elle se déroule un peu tard, qui plus est ,un soir de réveillon. Il y a d'autres priorités dans la vie que les bons offices religieux. J'y préfère notamment la convivialité du feu de cheminée et de la table garnie mais je suis tout de même reconnaissant aux coutumes bibliques qui nous permettent, croyants ou non-croyants, de nous retrouver entre adultes consentants et enfants (très) intéressés, l'espace d'une soirée pas forcément ordinaire.

2008_1223Filmdreux0036.JPG

Mon manque d'allant spirituel m'a pourtant privé d'une grande communion avec Dieu et les hommes. J'étais pourtant motivé. La veille, j'avais fait mes premiers repérages à l'église. Trouver un siège pas trop loin de la sortie, avoir une vue panoramique sur l'assemblée, être dans le bon axe pour ressentir les vibrations de l'orgue... Ensuite, je me demandais quel allait être le sermon du prêtre. De quoi allait-il parler? Allait-il me toucher par la grâce de ses mots? Mon âme allait-elle s'ouvrir aux voix du Seigneur? C'est pas encore cette année que je le saurai, mais si j'avais été à cette place, dans cette église, j'aurais aimé entendre quelques mots rassurants sur l'état du monde. Que l'on exhorte enfin ces gros pleins de soupes qui conduisent de volumineuses berlines allemandes d'avoir le luxe un peu moins ostentatoire ; Que nos activités sociales prennent le pas sur nos (mauvaises) habitudes consuméristes ;  Que Valentino Gambuto arrête définitivement la politique ; Que Josette Philippe s'intéresse enfin à la culture et Pascal Rossion au sport ; Que je puisse enfin travailler...

Je ne prie pas souvent. Mais en l'état des choses, et sans sombrer dans la dévotion, je suis demandeur de bonnes formules suivies d'actes forts.

25 avril 2007

Une église pas très catholique

Nous poursuivons notre revue des objets insolites inscrits au patrimoine drouais...

 

medium_Dreux_1450.jpgSur un lieu sacré de notre chère bonne ville, il est quelques ornements paillards et dominants qui trônent majestueusement comme les magazines pornos en haut des étagères des buralistes. A l'abri des regards. Je ne blasphème pas, je le jure. Mais je tiens à vous avertir, chers lecteurs, du caractère hautement sulfureux de ce post pour lequel vous ne retiendrez j'espère que la dimension baroque.

medium_Dreux_1446.4.jpgCes objets licencieux se trouvent en façade de l'église St Pierre et plus précisément sur son abside. Bon déjà, l'édifice se distingue par sa tour inachevée (faute de deniers ou de main d'oeuvre??) et son âne paisible beaucoup moins effrayant que les traditionnelles chimères. 

Soit, mais alors un peu plus loin le spectacle frise carrément l'indécence pour les têtes en l'air.

medium_Dreux_1448.2.jpg

Ben ma bonne dame.. Des attributs ostensiblement exhibées ... Drôles de gargouilles, nom d'une couille!