Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05 octobre 2011

Législatives 2012 : Marleix en pole position

Bien sûr, on ne parle que de présidentielle depuis plusieurs mois. Et ce n’est pas fini. Mais n’oublions pas que nous vivons sous un régime parlementaire et que les législatives qui suivront (10-17 juin 2012) ont aussi leur importance.

Régulièrement élu depuis 1993, Gérard Hamel a davantage plaidé la cause de sa circonscription dans les couloirs de l’assemblée plutôt que dans l'hémicycle. N’est pas tribun qui veut. Ses adversaires lui reprochent en outre sa faible implication au sein de la vie de l’assemblée et surtout ses votes à géométrie variables.

Le temps passant, le député, également Maire de Dreux, a laissé percevoir des signes de lassitude du pouvoir. Une stratégie de vieux grigou pour mesurer la fiabilité et l’ambition de ses troupes. Car Gérard s’accroche et ne compte pas céder ses sièges. Pourtant, dans l’ombre du pacha, se profile depuis quelques saisons, un jeune loup zélé, amateur de vitesse sur route et dont le père n’est autre que le "monsieur élections" de l’UMP. Olivier Marleix, maire d’Anet, vice-président du conseil général, compte ajouter quelques titres supplémentaires à sa carte de visite.

En fait, les dés sont joués depuis plusieurs semaines déjà. Olivier Marleix représentera l'UMP aux prochaines législatives sur le canton. Exit Gégé, les instances lui ont préféré un candidat plus jeune et surtout bien né.

La pilule est amère pour Hamel mais en politique il n’est pas convenable de montrer ses états d’âme. Pour l’image et la bonne tenue entre les deux hommes, on va communiquer comme si l’on assistait à une passation de pouvoir. Le mentor expliquant à son jeune disciple les ficelles du métier. Petit à petit, Olivier Marleix sera de plus en plus présent sur les évènements drouais, toujours aux côtés du maître. Il fera comme s’il consultait, prenait note. Gérard le présentera comme un valeureux successeur.

Et puis courant 2012, Gérard Hamel officialisera l’intronisation de son jeune poulain comme s’il lui avait mis le pied à l’étrier. Marleix candidat naturel de Gégé ? Personne n’ose y croire. Le maire de Dreux n’aura rien décidé, il aura juste appliqué les consignes du Parti.

Commentaires

OM a t il vraiment besoin des conseils avisés de Tonton Gégé.? Les fonctions précédentes du "futur" député font entrevoir, en dépit de son "jeune" âge, un degré de compétences et un professionnalisme largement supérieurs à ceux du futur ex.

Que retiendra t-on de l'action parlementaire de Gérard Hamel? Pas grand chose, si ce n'est - son absentéisme chronique dans l'hémicycle et en commission;
- sa faible propension à initier des propositions de loi;
- son action mémorable à la tête d'une agence morte née nommée l'ANRU;
- son influence inexistante auprès de ses collègues parlementaires;
- son incapacité à obtenir le maroquin ministériel dont il a toujours rêvé et dont le microcosme politico-petit bourgeois durocasse n'aura cessé d'entendre parler à l'approche de chaque remaniement.

Écrit par : Bob | 12 octobre 2011

Les commentaires sont fermés.