Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10 mai 2011

François Mitterrand à Dreux

Puisqu'il est de bon ton d'évoquer la mémoire de l'ancien Président de la République à l'occasion du trentenaire de son élection, rappelons-nous ses visites en terres drouaises. Deux dates - il en existe peut-être d'autres - marquent sa venue.

Le 1er novembre 1965

Septembre 1965 115.jpg

En campagne pour les élections présidentielles, le chef de la CIR (Convention des Institutions Républicaines) dépose une gerbe de fleur devant le monument dédié à Maurice Viollette. Le meeting se déroula ensuite à la salle des conférences.

François Mitterrand, consulta à plusieurs reprises le gouverneur général d'Algérie du temps où il fut ministre de l'intérieur. "Un homme plus grand que son destin". Décrivant l'ancien maire de Dreux comme "un sanglier ramassé sur lui-même", il le canonisera en ces termes : "Un des hommes qui, avec Mendès France, ont le plus compté pour moi."

 

Le 5 février 1977

Francoise-Gaspard_medium.jpg

François Mitterrand lance la campagne des municipales par un meeting à Dreux, à la salle des fêtes. Il rend symboliquement hommage à la candidature de Françoise Gaspard, en qui il voit l'incarnation de l'engagement de la femme en politique.

Françoise Gaspard évoque sa venue dans "Madame le..." (Grasset) :

"François Mitterrand a le défaut d'être très souvent, sinon toujours en retard. J'avais donc prévu un discours à durée vriable, conçu pour un quart d'heure comme pour une heure, afin de tenir la salle jusqu'à son arrivée. Son retard fut pire que jamais. Les routes étaient mauvaises et il s'était trompé de direction. J'ai cru un moment, avec angoisse, que j'allais aborder ma conclusion avant son arrivée, ce qui eût été d'un effect catastrophique, mais je craignais surtout que l'auditoire finisse par s'ennuyer à m'entendre alors qu'il était venu pour écouter le premier secrétaire du Parti Socialiste."

Pendant plus d'une heure et demie, le chef du Parti Socialiste discourt sur les méfaits du libéralisme économique, les inégalités sociales et l'action du gouvernement Barre. Il insiste sur les réformes sociales à engager en France et propose une "société d'avenir", forte de vertus solidaires et humanistes.

Commentaires

Ben oui, mais il n'est pas revenu à Dreux en temps que Président de la République. Je ne peux pas le mettre dans la liste des Présidentsde la République venus en voyages officiels à Dreux comme Poincaré (1913), De Gaulle (1965, tiens tiens méme campagne électorale que Tonton) Pompidou (1971).......

Écrit par : pierlouim | 12 mai 2011

Les commentaires sont fermés.