Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31 mai 2011

Dreux Slow city

Cité du poulet à l'estragon? D'art et d'histoire? Du fromage à la feuille? Dreux se cherche désespérement une identité depuis plusieurs années. Un peu de marketing ripolinerait certes son image à petits coups de messages incitatifs. La ville dans la campagne, éprise de développement durable, un cadre de vie confortable à moins d'une heure de Paris, l'union parfaite entre modernisme et patrimoine... enfin vous voyez ce genre de slogan qui ne veut concrètement rien dire mais qui sonne comme un filet d'eau cascadant sur la pierre.

Dreux s'est toujours voulue tranquille. L'histoire n'a pas toujours été dans ce sens mais foncièrement, beaucoup de ses habitants y apprécie leur cadre de vie. Alors pourquoi ne pas s'investir dans un art de vivre à la drouaise?

Slow Food , délivre un label aux communes ayant validé plus de 60 critères couvrant la qualité de vie, la convivialité, l’équilibre alimentaire et le développement durable. Città Slow, le nom du label, est le réseau mondial des villes du « bon vivre » présent sur les cinq continents, ayant labellisé plus de 140 communes dans 19 pays (au 1er mai 2010).

Alors pourquoi pas un label Citta Slow pour Dreux? Une ville avec des cafés ouverts en soirée, des rassemblements populaires chaque semaine, des bons restaurants et de bons commerces de bouche, des espaces verts et des pistes cyclables. La dolce vita revisitée.

Les commentaires sont fermés.