Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16 mars 2010

Le grand pari

Accoudés au comptoir du Balto devant leur verre de Sauvignon, Albert Toufoulcan et Marcel Taupin devisent sur le premier tour des élections régionales. La conversation est animée...

"Au fait, monsieur Toufoulcan, vous avez voté avant-hier?"

- Pensez donc! J'étais mieux à nettoyer mon jardin. Je ne vais tout de même pas donner ma voix à ces politicards qui ne tiennent jamais leurs promesses et qui refusent de regarder les choses en face!

- La Région pourtant, ça vous intéresse?

- Bien sûr que ça m'intéresse! Mais je n'arrive pas à voir concrètement ce que peut faire la Région pour nous ici à Dreux. Tout ce que je constate, c'est que le pognon, il est à Paris. Et Dreux est devenu une sorte de réservoir de ressources humaines pour la région parisienne.

- Ah dans ce cas il faudrait rattacher Dreux au projet du Grand Paris!

- C'est ce que certains souhaiteraient. Mais moi, je ne suis pas pour! Dreux a beaucoup perdu de son caractère au cours de ces dernières années. Certains vestiges ont disparu. L'industrie a foutu le camp. Beaucoup de gens sont partis même si la population s'est renouvellée en partie grâce à l'attractivité immobilière. Des franciliens pour la plupart qui passent le plus clair de leur temps dans les transports, leur lieu de travail et leur maison. Si Dreux passe en région parisienne, alors là c'est le coup de grâce!

- Au contraire, ce serait une chance inouïe! Ca faciliterait la vie a beaucoup de gens et surtout nous serions plus riches. L'Ile-de-France est la région où il y a le plus d'investissements économiques. On aurait plus de créations d'entreprises, plus d'emplois, de meilleurs transports!

- C'est vous qui le dites! Je vois surtout que Dreux ressemble de plus en plus à ces villes de banlieue sans âme où tous les bâtiments se ressemblent... où l'on trouve uniquement des gens de passage. Pour tout le monde ce sera métro, boulot, dodo. C'est déjà le cas pour beaucoup de drouais d'ailleurs. Après on va s'étonner que les commerces sont vides en centre ville!

- Je trouve que Dreux évolue positivement. Il manque juste un poumon économique. Mais vous savez comme moi qu'il est dangereux d'être dépendant d'une seule activité. Quand le moteur est grippé tout le monde tousse : les employés, les sous-traitants et c'est toute l'économie locale qui est contaminée. Regardez ce qui s'est passé avec la Radiotechnique! Mais nous avons besoin d'une rupture monsieur Toufoulcan pour que nous puissions vivre mieux!

- Vous faites preuve d'angélisme vous! Au contraire, rien ne va et ça fait des années que ça dure. Alors c'est pas parce que Dreux va se raccrocher à Paris qu'on vivra mieux pour autant. Pour moi, Dreux c'est et ça doit rester la province avec son rythme, son cadre de vie. Une ville sans luxe apparent mais avec du coeur et du bien-être. Préservons notre patrimoine local! Non à l'expansionnisme parigot. Restons simples! Vive le terroir! Vive les valeurs provinciales! Vive Dreux!

- A votre santé!"

Commentaires

Vive Mr Toufoulcan !

Écrit par : Joel | 16 mars 2010

oui toufoulcan mon pov monsieur.
Quand Dreux bénefiera da la cartre orange ferroviaire.....on pourra alors la rattacher à Paris quand les poules auront des dents car d'aprés le sieur ascquonmadit c'est pas pour demain....

Écrit par : pierlouim | 16 mars 2010

ouais vive Dreux ! c'est ce que je leur dis moi en Bretagne...

Écrit par : Philippe | 18 mars 2010

Les commentaires sont fermés.