Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02 février 2009

Titres en extension

Hand DAC Minimes - 1983.JPG

Actu oblige, parlons un peu handball, terreau fertile de l'activité sportive drouaise qui n'a pas attendu les exploits de l'équipe de France pour faire pousser quelques grands champions. Rappelez-vous : Josiane Gabas, Christelle Marchand, Jean-Jacques Bouity et les autres...

C'est justement par le hand que Dreux s'est fait connaitre du monde sportif hexagonal. Il y a quelques décennies, vers la fin des années 60, une bande de potes monte une section au sein du DAC. Gilbert Guihard, jusqu'alors président du club de natation, prend rapidement les affaires en main et jette les bases d'une organisation axée sur la détection et la formation. Entraineur et pédagogue hors pair, il dirige les premiers exploits des filles qui se hissent en Nationale 1 et se qualiifient à deux reprises pour la finale de la coupe de France. Les hommes de leur côté occupent un rang honorable en championnat régional avant d'entamer une progression fulgurante qui les voient passer de la Nationale 3 en 1982 à la N1B en 1985. A leur tête, Michel Barbot, ancien joueur au caractère trempé, épate par ses méthodes d'entrainement et son sens tactique durant les matches.

De leur côté, les équipes de jeunes accumulent les succès, bref, si la réussite sportive du DAC éclate au grand jour, elle la doit en partie à son encadrement, à l'esprit d'un groupe attaché aux valeurs collectives du handball. Nous sommes dans les années 80, la salle des sports affiche complet les soirs de match, 800 personnes gueulent à tue-tête le "DAC, le DAC, tra-la-la-lalère-re". Dans un contexte national marginalisé et sans réel impact médiatique, il existe une exception drouaise.

Le DAC est aujourd'hui un peu tombé dans l'oubli. Les résultats sont en dents de scie, le public se fait moins nombreux. Si Gilbert Guihard a pris une retraite méritée du côté de Montpellier, Michel Barbot, qui fut l'une des chevilles ouvrières de cette ascension au sein de l'élite, fait désormais partie du staff technique de l'équipe de France, victorieuse hier de la Croatie (24-19). De campagnes en épopées, il prend part aux plus belles heures du handball français avec ses titres de champions du monde, d'Europe et Olympique. Vu de l'intérieur, ça a encore plus de gueule.

Manager de l'équipe de France, revenu un moment  épauler le COVernouillet, il se fait plus rare sur ses anciennes terres, occupé à ses fonctions fédérales. Mais quelque part, on ne peut pas s'empêcher d'établir ce petit lien qui nous unit, nous drouais amateurs de hand, au succès des "Experts" par la simple entremise de Michel Barbot.


20/01/2011 - Mondial Hommes - Rencontre avec... par

Les commentaires sont fermés.