Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09 février 2009

Echos des forums

Surfeurs impénitents du web, vous connaissez sûrement Facebook, ce réseau social branché où chacun aime à exhiber ses nombreuses connaissances et mettre en scène ses humeurs et ses dernières bringues délirantes. Hé bien, la ville de Dreux s'est fendue d'un profil, assez sobre qui comprend déjà 194 fans et qui surtout propose des groupes de discussions. On peut y lire quelques commentaires, autant de messages de sympathie ou d'aversion suscités par notre ville. Extraits en vrac :

"Cette ville craint mais j'y suis né et après y avoir habité des années et y revenant régulièrement j'ai fini par m'y attacher..."

"Je viens de m'installer et trouve la ville plutôt belle..., un peu calme le soir peut-être, et j'aimerais ouvrir en centre un café sympa, pour toutes les générations..."

"Dreux la ville où on passe une vingtaine d'année en moyenne quand on y grandit et qu'on a aucune peine à quitter, mais pourtant cette ville nous attire comme un aimant, on se surprend toujours à vouloir y refaire une brève escale. Et une fois à Dreux on se demande toujours ce qu'on fout là ..."

images.jpgSi vous êtes inscrits, je vous laisse le soin de consulter la page. Sinon, laissez-moi vous dire qu'une tendance s'impose : beaucoup de drouais ou d'ex-drouais restent attachés à leur ville mais considèrent avec beaucoup de réalisme voire d'amertume qu'il n'y a rien n'a y faire. Bref, le refrain classique du "j'm'ennuie, j'sais pas quoi faire". Passons.

D'autres groupes de discussions nous permettent de pénétrer dans l'univers intime des potaches. Ainsi apprend-on que les cuillers fournies au self du Lycée Rotrou ne sont pas adaptée à la taille des yaourts ("Tu sais que tu es à Rotrou ou que tu y as été quand..."). Ou que le séant d'un prof de physique est l'objet de fantasmes debridées d'ancienne collégiennes ("Pour celles qui mataient le cul de Mr P. en cours de Physique à Camus").

Dans la catégorie des railleurs aigre-doux je vous recommande "Vous aussi vous avez survecu à Dreux", "Les gens qui pensent que Dreux c'est nul mais on ne peut pas s'en passer" ou pour les adeptes de sensations fortes, "Vous avez vu des trucs de fous à Dreux", où l'on se rend compte que le sensationnel se résume pour certains à des courses-poursuites en voiture ou des agressions physiques.

Il y a également ce test - un peu daté maintenant - que j'avais mis en ligne pour évaluer votre intégration à la vie locale.

Enfin, si les sujets de conversation ne vous intéresse guère, vous pouvez toujours vous inscrire histoire d'y retrouver vos connaissances ou bien me solliciter pour que je devienne votre ami et me faire partager vos expériences!

Commentaires

Je trouve assez joyeux les commentaires laissés par les "fans" de la page Dreux sur fb. Je me demande par contre s'ils sont du goût des créateurs de cette page .... Dreux est une jolie ville de province, bien tranquille, trop tranquille. Marcel nous manque qui animait la rue dans la journée. C.

Écrit par : Oops | 10 février 2009

tranquille, tranquille... c'est vite dit : faut pas laisser traîner son vieux kleenex sur la lunette arrière quand on se gare dans la rue, de peur de se voir exploser ses vitres. On a connu plus cool...

Écrit par : Ellie | 18 février 2009

Les commentaires sont fermés.