Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11 novembre 2008

Tif est tondu

Les salons de coiffure sont comme les promeneurs de la Grande rue : ils vont et ils viennent. Quelques uns font de brèves carrières. D'autres continuent à façonner les plus élégants casques drouais. Et puis, il y a ceux qui partent, laissant derrière eux, une petite note de remerciement à leur aimable clientèle, une petit trace dans le souvenir collectif.

2008_1109Video0036.JPG

NDLA. Vous ne me croirez peut-être pas, mais Dreux a souvent été une place forte de la coiffure. A une époque nous avons même eu une championne de France. Elle s'appellait Chantal et exerçait à Chérisy. Tout le monde s'arrachait ses soins. Aujourd'hui, les djeun's et les vieux branchés ne jurent que par O'Studio ou Boucle la! où l'on ressort avec une toison dysimétrique du plus bel effet.

Marché lundi 26 mai 2008 001.jpgPassant devant un Delta dépouillé de son enseigne, une place Louis Philippe hagarde, j'ai eu une drôle de surprise en remarquant que le salon de mes tendres années venait de fermer. Celui situé à l'angle au début de la rue St Jean, la façade semi-marbrée et l'air d'une autre époque. Bon, je n'y allais plus depuis que mon coiffeur attitré, Frédéric, avait quitté la région. Je repassais avec plaisir devant, presque soulagé de voir que les lieux, les sièges et tout le matériel n'avaient pas changé. Désormais, ses jours sont comptés. Je me suis aussi dit que le désert commercial s'étendait un peu plus avec la récente fermeture du cinéma. Il reste un bar, bien isolé au milieu et qui devra compter sur sa clientèle d'habitués pour maintenir son chiffre d'affaires. Quant aux habitants du quartier, ils peuvent aller se coiffer pour retrouver un salon en bas de chez eux.


 

Commentaires

Frédéric, ton coiffeur était-il ton ami ? Parce que si oui, tu pouvais dire que tu te faisais coiffer au poteau... enfin, je veux dire CHEZ LE poteau !

Écrit par : Ellie | 11 novembre 2008

Et pourtant des coupes tifs dans Dreux il y en a...
Mais c'est vrai, les anciens s'en vont , comme dans la rue d'Orléans, mais les chaines attaquent comme les lunettiers et les agences..immobilières....Mais pour ces dernières attention à la chute.

Écrit par : pierlouim | 13 novembre 2008

Les commentaires sont fermés.