Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22 décembre 2008

La crème des patissiers

2008_0627grend0001.JPGJ'avoue... depuis tout petit, je suis gourmand. Et mes premières sensations pâtissières, je m'en souviens comme d'hier. Je quittais l'école Saint-Martin pour la boulangerie juste en face et demandais un pain au lait avec une barre de chocolat. Parfois, je me rendais chez Dupeyon, place des Fusillés pour une solide part de  flan que je dévorais en marchant. Pendant plusieurs années, j'ai été un fidèle client de monsieur Ménager où m'attendait un incroyable choix de gâteaux à la crème et de viennoiseries. Je pense les avoir quasiment tous testé mais je garde une affection particulière pour le pain aux fruits confits, le délectable. Bien entendu, à la même époque, de 1970 jusqu'au début des années 80, les deux grands noms de la pâtisserie drouaise, s'appelaient Leloup et Letellier. Ils se trouvaient d'ailleurs quasiment l'un en face de l'autre, dans la Grande rue. Letellier avait un salon de thé qui permettait aux clients d'observer les passants tout en dégustant de savoureuses barquettes à la crème de marron. Mon grand délice de l'époque avec la tête de nègre de chez Leloup, qui fut, avec la charcuterie Baron, un très haut lieu de la gastronomie drouaise. Habitant les Rochelles, j'ai aussi eu ma période Maffiolo qui se trouvait rue du Lièvre d'or. Je me souviens notamment du moelleux de son pain bûcheron. A fendre un chêne centenaire.

2008_0617mardi0061.JPGAujourd'hui, les patissiers se débrouillent toujours ausi bien. Chaque enseigne a ses spécialités. J'ai un gros faible pour le Lady de la cerise sur le gâteau en face l'église et sa religieuse au café. Pour le pain, il n'y en a qu'un : Jean-Marie Crénier, place du marché couvert. Une gamme très large, très gouteuse et au prix le plus bas de la région. Un conseil : filez-y.

Après tout cette bonne publicité, j'espère que quelques établissements locaux penseront à mon colis de Noël! Pour tout contact : clochemerlelesdreux@gmail.com

 

Commentaires

On va croire que tu roules, Jack, après une telle énumération.
Qui pourrait imaginer que tu as gardé cette ligne impeccable ? Comme quoi, quand c'est bon, ça ne peut pas faire de mal ...

Écrit par : Ellie | 23 décembre 2008

Moi mon préféré, c'était Letellier (mon grand-père y travaillait alors forcément je ne suis pas très objectif) ! Dommage qu'il soit devenu un nième magasin de vêtement non sans démolir le charme de l'intérieur de la boutique.

Écrit par : Fred | 23 décembre 2008

Grâce à Jean-Marie et Laure, la gentillesse et la simplicité des Patrons est de retour sur DREUX, comme du temps de chez Mme et M. DUPEYRON et de leur fille. J'ai retrouvé le bon GOÛT du pain (en arrivant à la maison il n'y a plus de croûtons?), des patisseries et en cette période de fêtes des bûches patissières EXTRA!!! Merci à vous deux et à vos employés (es).

Écrit par : SANCHEZ Patrick | 24 décembre 2008

Boudiou ! Jack est revenu à Clochemerle.....
Moi aussi je vais bientôt rentrer à mon port Drouais.....

Merci Jack pour ces bonnes adresses...Je les ais notées et je les essayerai bientöt...
Moi aussi Baron me manque... heureusement il nous reste le cochon de St Antoine...et le fiston Dumont. (j'ai vu qu'il a fait revenir de sa retraite le papa pour les fêtes..)
Mais pour les huitres ? A part le marché seulement le matin et certains jours, oû en trouver.?.....

Écrit par : pierlouim | 27 décembre 2008

Comme Fred je regrette le salon de thé et la patisserie Letellier...
Les Fripes toujours des fripes..
Quel sorte de magasin va remplacer les chocolats Deneuville Grande Rue qui viennent de fermer ?, quel dommage!

Jeff de bruges seul survivant...

Écrit par : pierlouim | 27 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.