Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06 décembre 2008

Films à tisser

J'aime les analogies et je vais vous le prouver. Il y 25 ans, le cinéma Celtic baissait définitivement le rideau. Un peu comme le Delta il y a quelques jours, mais pour une autre raison.  Les finances étaient au plus bas, les exploitants démoralisés, le public évadé vers la vidéo. La fermeture du Celtic sonnait la fin du cinéma de quartier, la fin d'une salle édifiée en 1948 par le patronage Saint-Jean qui fêtait à cette occasion ses cinquante ans. Ses 110 ans cette année.

Juste pour rappel : le patronage Saint-Jean fut crée par l'abbé Georges Faligan. Il fut à l'origine de nombreuses oeuvres sociales qui perdurent pour certaines encore aujourd'hui : le coin de terre, le foyer des jeunes travailleurs, les colonies de vacances à Saint-Briac ou Saint-Gervais-les-Bains, l'orchestre et la batteire fanfare, l'Alliance de Dreux, le cinéma le Celtic.

Par le plus grand des hasards, j'ai découvert l'existence d'un film sur l'inauguration du Celtic. Un document rare qui date de 1948 filmé en 16mm qu'il m'est bien entendu impossible de vous diffuser. On y voit tout un tas de choses très intéressantes avec un défilé des sections sportives du patronage, un déjeuner entre huiles écclesiastiques et personnalités drouaises et les derniers coups de truelles avant l'inauguration de la nouvelle salle.

Cette petite merveille peut être vue. Mais pour cela, il faudra patienter quelques temps jusqu'à la prochaine séance drouaise organisée par Centre Images, instigateur de ces projections et dont l'une des missions est de de collecter les films amateurs tournés en région Centre. Ca tombe bien, ce jeudi à Anet, il sera possible de voir quelques extraits de ces films tournés à Dreux et aux environs. Tout ça pour vous dire qu'une mémoire locale existe en images animées et qu'elle dort secrètement dans des boites au fond d'un carton en haut d'un placard peut-être chez vous ou chez votre voisin.  Alors n'attendez pas, sauvegardez ce patrimoine inestimable en contactant Centre images. Et exhumez ces reliques, qu'on en profite aussi.

Anet cinema.JPG

Commentaires

J'impatiente de voir ces films...
Sur le Celtic particulièrement....Je connais un des premiers projectionniste en 1948 du cinéma celtic....Un vieux monsieur, une mines de souvenirs drouais......

Écrit par : pierlouim | 12 décembre 2008

Les commentaires sont fermés.