Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21 mai 2008

Une rue pour Jean Lelièvre

L'information est encore officieuse mais d'ici quelques semaines, une rue de Dreux devrait porter le nom de Jean Lelièvre.

La disparition de l'ancien conservateur du musée Dessal, en mars dernier, en pleine campagne électorale, n'avait pas suscité, semble-t-il, d'hommage à la hauteur de sa réputation. L'impair est sur le point d'être réparé puisque le conseil municipal aurait convenu de baptiser une rue à la mémoire de l'illustre historien local. Il s'agirait d'un passage reliant la rue des embûches à la place de la bonde, nouvellement apparu du fait de la construction de l'îlot Violette. Un prochain tour de table devrait entériner le projet.

1418463170.JPG
656130097.JPG

Commentaires

Dans la rue Lelièvre, gare à l'ouverture de la chasse...

Écrit par : Ellie | 21 mai 2008

Trés trés bonne nouvelle.
Ce silence des officiels et des journalistes autour de la disparition d'une des grandes mémoires Drouaise, avait été tout à fait indécent et injuste.

C'est tout à fait normal que Jean Lelièvre ait à Dreux sa Rue, tout comme son prédecesseur HIstorien de Dreux, Charles Mailler.... Curieux leurs deux rues se termineraient pr une passerelle sur la Blaise...
(Petite rectification, Jack, Ce passage ne se termine pas Place de la bonde mais aprés traversée de la Blaise il débouche sur la nouvelle place ou se trouvera le Syndicat d'initiative. Un endroit qui correspond bien à ce qu'était Mr Jean Lelièvre...

Une expo sur ce conservcateur de musée et historien, serait une bonne idée. Au musée ou à la médiathèque........

Écrit par : pierlouim | 22 mai 2008

Pour faire suite à l'humour d'Ellie.:
J'ai connu à la banque vers 1975 un directeur de succursale qui s'appelait aussi Lelièvre (rien à voir avec notre Drouais)
Le siège avait eu la bonne idée de le nommer à l'agence de la Garenne Colombes.
Au moment de l'ouverture de la chasse des rigolos (probablement des collègues) l'appelaient au téléphonne :
-Allo, Monsieur Lelièvre ?.
- Oui !
-De La Garenne ?;
-Oui.
-Alors, Pan, Pan......

Je raconerai cela dans mes souvenirs bancaires.....

Écrit par : pierlouim | 22 mai 2008

Les commentaires sont fermés.