Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 mars 2008

Champagne et cacahuètes

A peine élu, vous pensez bien que Gégé et ses ouailles ont fait péter les bouteilles et la sono à la permanence de la place Métézeau. Je n'y étais pas - pas convié et bien trop affairé à regarder les Experts - mais en passant ce soir devant le local, je me suis imaginé leur bamboche, à partir de quelques preuves:

1958958756.JPG
1880109368.JPG

21h30. Après un discours convenu de remerciements, Gégé Ier et sa cour se rendent à la permanence de "Tous fiers d'être drouais". Sur place, ils sont accueillis sous un tonnerre d'applaudissements par les fidèles bénévoles qui ont dressé les buffets et tendu les calicots à la gloire du souverain. Les premiers bouchons sautent dans un barnum de conversations, sonneries de téléphone, gloussements stridents et rires grassouillets. Jacques Lemare, tout auréolé de sa courte victoire aux cantonales, débarque à son tour, mais sans provoquer la moindre effervescence. Gégé, plein de bonhommie, lui offre une coupe, trinque avec Tayeb Touazi à la défaite de Michel Lethuillier. Le sound system crache "I will survive", l'hymne des vainqueurs. Josette Philippe mime à la perfection la chorégraphie de YMCA. Dans la frénésie de la soirée, Pascal Rossion, alliant le geste à la parole pour expliquer la technique du petit pont à Stéphane Le Barbey, se prend les pieds dans le tapis et renverse le bol de pistaches que lui tendait Catherine Rault.

Depuis, les affiches du candidat Hamel ont été retirées. Les sièges et les tables, rangées. Par contre, le ménage n'a pas été fait et on a oublié de passer l'aspirateur. Ca fait désordre tout de même.

Commentaires

"Les premiers bouchons sautent dans un barnum de conversations, sonneries de téléphone, gloussements stridents et rires grassouillets." Quelle phrase superbe.

Sinon, pour le ménage : voilà encore une conséquence fâcheuse de l'entrée des femmes en politique. Elles n'ont plus le temps de passer l'aspirateur. Trop occupées à siéger sans doute.
Au fait, combien de femmes au conseil général de l'Eure-et-Loir ? 1 ? 2 ? 3 ??? ce serait un record !

Écrit par : Ellie | 18 mars 2008

Qui peut répondre à la question d'Ellie ?...
Au fait, quels résultats à Chateauroux ?......

Écrit par : pierlouim | 18 mars 2008

2 sur 29 conseillers.
A Châteauroux, le maire sortant (UMP) a été réélu au premier tour.

Écrit par : Jack | 18 mars 2008

Ce sear ,à mon sens ,la dernière victoire aux municipales de la droite,car dans peu de temps ses ténors partiront à la retraite.La relève devra affronter des femmes et hommes de gauche habitués au combat politique!!!
ON SE DIT RENDEZ-VOUS DANS 6 ANS!!

Écrit par : ERIC ALLOUCHE | 18 mars 2008

Les commentaires sont fermés.