Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12 novembre 2007

La piscine aux canards

9cdb78bf5bc2a7aee850e3224f5d7569.jpgDreux a toujours peiné à se mettre dans le bain. Ce n'est pas un parti pris, juste un constat basé sur des vérités historiques. Pendant des années, les drouais, condamnés aux atermoiements d'une municipalité hésitante à construire un bassin de natation, ont dû barboter joyeusement sur le plan d'eau de Becheret, à St Gemme-Moronval. C'était le bon temps pour certains mais il aura fallu attendre quelques décennies pour qu'une piscine sorte enfin de terre. Elle apparaît au cours des années 60, ouverte au plein air, surplombant le vieux pré. Une réussite populaire. Mais à la fin des années 90, confrontée à des problèmes de mises aux normes dispendieuses, elle doit fermer ses portes. Les nageurs sont alors invité à brasser chez leurs voisins vernolitains.

Seulement personne n'a songé à vidanger la cuve avant de partir. Et depuis, la piscine, laissée en déshérence, offre un spectacle des plus rustiques du centre ville. Aux premières loges, les habitants de l'immeuble voisin, le Panoramic, voient s'ébrouer les canards dans un bassin marécageux, rempli de limon et d'excréments. Une véritable mouise. Il y a dans cette histoire quelques responsables municipaux qui nagent en eaux troubles et d'autres qui n'ont pas voulu se mouiller. J'en connais même qui vont boire la tasse. Gloup. 

Les commentaires sont fermés.