Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03 décembre 2007

Vents musqués

e6c63734240c3b69807c9b42163556b2.jpgUne grange qui brûle entre les Coralines et Flonville et voilà le fumet compagnard ressuscité. Parlez-en aux riverains, ceux qui, même équipés d'une pince à linge, n'ont pu éviter les effluves de l'incendie. Pour  certains, ça refoulait sévèrement le renard balloné. D'autres subodoraient davantage le relent de chou Bruxelles après cuisson. Tous les goûts sont dans la nature, mais franchement, et pour parler vrai, ça faisandait furieusement sur le plateau nord, ces derniers jours.

A l'origine de ces odeurs pestilentielles, du crottin de cheval, laissé à l'abandon dans un dépôt isolé et aujourd'hui carbonisé. Il faut croire que la matière fécale de l'équidé est un combustible efficace puisque les pompiers ont mis près de cinq heures pour en venir à bout. Combustible donc mais aussi isolant, puisqu'il fait partie de ces matériaux naturels utilisés dans la construction de certaines habitations d'Afrique et d'Asie. Inutile enfin de rappeler ses vertus organiques pour les cultures maraichères. Bref c'est de l'or en boulet (et un modèle d'énergie renouvelable) qui s'est envolé.

A travers ce faits divers, on doit toutefois considérer qu'un étron de canasson n'a plus le même impact sur l'environnement après quelques années de stockage et de séchage. Sur le sujet, je laisserai le mot de la fin à un spécialiste du genre qui précise sur son blog qu' "un crottin de cheval en bonne santé doit être marron-jaune (marron-vert pour les chevaux au pré), bien moulé, non glaireux et ne doit pas contenir trop déléments non assimilés" (sic).

 

Commentaires

entre les coralines et Flonville dis-tu !
mais c'est tout prés du champs de courses ou de la déchetterie ,cette grange.
A première vue j'ai cru qu'il s'agissait de courte paille, le restaurant qui a brulé il y a peu.....

Mais le spécialiste à raison , il y a cinquante ans quand un cheval passait dans la rue les gamins le suivait avec une pelle et une ballayette. C'est drôlement bien pour fertiliser le jardin le crotin...i

Écrit par : pierlouim | 03 décembre 2007

Surtout pour les rosiers. Mais apporte plein de mauvaises herbes car le cheval contrairement à la vache, ne digère pas la cellulose et sème donc des graines intactes dans son crottin.

Écrit par : Ellie | 03 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.