Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01 décembre 2007

Rappel sémaphorique

2419241b5aff3f5ecb19fbca9abf5852.jpg
 
 
Question pour les (vieux) automobilistes drouais respectueux du code de la route. Savez-vous où a été implanté le premier feu tricolore en centre ville? Allez, c'était au début des années 50...

Commentaires

Jolie idée, la carte du 1000 bornes.

Écrit par : Ellie | 01 décembre 2007

Dans les années 50 la nationale 12 traversait la ville : son tracé respéctait à peu pré l'ancienne route dite de "bretagne".: Rue st jean, Rue Parisiis, Carrefour de Billy puis montée rue d'Orfeuil, puis rue Bois sabot puis sortie de Dreux par les Fenots.

J'ignore la réponse. Mais je verrai bien ce premier feu au carrefour de Billy. à la sortie de la grande rue.....

A suivre.......

Écrit par : pierlouim | 01 décembre 2007

Bonne déduction Pierlouim... Tu chauffes. Mais il fallait aller un peu plus loin pour trouver ce feu et pas tout à fait dans la même direction...
En tous cas tu nous apprends quelque chose concernant les anciens itinéraires qui traversaient la ville!

Écrit par : Jack | 02 décembre 2007

Vu que je croule sous les commentaires et qu'une foule d'internautes me presse de fournir la réponse, je cède ...
Les premiers feux ont été installés à l'intersection des rues St Thibault, du Bois-Sabot et Ernest Renan. Sans doute, si je me réfère à la remarque de Pierlouim, s'agissait-il d'un point de trafic assez dense, dû notamment à la traversée de la "12".

Écrit par : Jack | 04 décembre 2007

C'est vrai c'était un endroit stratégique "'dans le temps"
ce carrefour conditionnait l'entrée et la sortie de la place Mézirard .
Cette place,jours de marché entretenait une intense animation. Elle recevait aussi, cirques, fêtes Foraine......
Les "campagnards" qui venaient du nord (fenots, flonville..) de l'est (Corvées Garnay...)et de l'ouest se retrouvaient forcément à cet endroit... (les lundi et vendredi) C'est logique ce feu rouge....c'ar c'est un veritable goulet d'étranglement.
Encore maintenant, çà coince souvent , malgré les sens interdits qui n'existaient pas à l'époque.
Maintenant à part la médiathèque cette place est souvent déserte.
Juste à côté, rue St thibaud, se trouvait aussi l'arsenal des pompiers.
Et bien sur la nationale 12 rue du bois sabot.

Écrit par : pierlouim | 06 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.