Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17 janvier 2007

Un parking sans cyclos

medium_Parc_a_velo_lampadaires_010.2.jpgLes lecteurs de la médiathèque ont pu observer à travers les grandes baies vitrées donnant sur la rue Ernest Renan l'étrange vacuité qui règne sur une place bornée de U renversés et de potelets censés accueillir les deux roues. Le panneau l'indique formellement : cet espace est un parking strictement réservé aux cyclos. Merci de le préciser car de cyclos, on en voit point. Alors pourquoi cette déshérence?

Pascal Boursier, fin limier de l'Echo Républicain a mené l'enquête avec ce flair qu'on lui connait tant. Interrogeant plusieurs activistes de la mob, le téméraire journaliste nous apprend que l'endroit n'est pas suffisamment sûr pour laisser tout engin à roues, même une poussette, en stationnement. Un secteur pas assez sécurisé aux yeux de certains, trop isolé pour d'autres.

Pendant qu'André Garillet, président de l'association de sauvegarde du patrimoine drouais, crie au gaspillage de l'argent public, Jean Bruck use d'abord son flegme légendaire. "On a peut être fait une erreur. A croire qu'il n'y a pas de cyclistes et de cyclomotoristes à Dreux et que tous les jeunes sont suffisamment riches pour s'offrir une voiture". Puis de son autorité. "Ce parking restera car les cyclos n'ont pas le droit d'entrer dans le parking souterrain". Avant de conclure avec une logique implacable qu'"il serait ridicule de reconvertir cet espace en parking pour les voitures. On gagnerait trois places alors qu'à quelques mètres de là, il y en a plus de 500 dans le parking souterrain".

medium_Parc_a_velo_lampadaires_004.2.jpg

 

Et si on convertissait ce parking en aire de croquet? En grand défenseur de la cause sportive, Jean Bruck apprécierait.

Commentaires

Je propose plutôt la pelote basque (il y a un grand mur)...

Et si on y plantait quelques tentes ? (gnark gnark gnark)
J'appelle tout de suite les enfants de Don Quichotte !
...
Comment ça trop dur l'asphalte pour planter des sardines ?

Écrit par : alayaya | 17 janvier 2007

Viendez tous à Châteauroux !
Personne n'y a jamais touché à mon vélo.
Bon, c'est peut-être parce qu'il est vieux et moche. Mais pourtant je n'attache jamais l'antivol.
Il doit vraiment être très vieux et très moche...

Écrit par : Ellie | 17 janvier 2007

Et si tu nous racontais ce qui se passe DEDANS la médiathèque ?

Écrit par : Philippe | 17 janvier 2007

Mon cher Philou, je te renvoie directement vers l'excellent post consacré à notre belle médiathèque
http://dreuxexmachina.hautetfort.com/archive/2006/10/04/mediatek.html

Écrit par : Jack | 17 janvier 2007

OUi mais encore !!!

Écrit par : Philippe | 18 janvier 2007

Je sens que Phil veut des histoires croustillantes, genre qui se passent dans les rayons obscurs entre bibliothécaires et clients des deux sexes, dans un silence feutré mais complice.
Alléchant en effet.

Écrit par : alayaya | 18 janvier 2007

alayala commence à (bien) me connaître...

Écrit par : Philippe | 22 janvier 2007

Les commentaires sont fermés.